Projects

Search

Login Form






Perdu votre mot de passe ?
Le Samoa renforce son dispositif de veille sanitaire pour les Jeux de la Jeunesse du Commonwealth

31 août 2015

youth-games.jpgDès aujourd’hui, avec le concours technique du Secrétariat général de la Communauté du Pacifique (CPS), le ministère samoan de la Santé met en marche son dispositif renforcé de surveillance de la santé publique, conçu pour les Jeux de la Jeunesse du Commonwealth.

À cette occasion, le directeur de la santé du ministère, M. Toleafoa Leausa Dr Take Naseri, a déclaré : « Ce dispositif est un outil indispensable pour assurer la sécurité sanitaire de notre pays, ainsi que la santé des athlètes, des délégations officielles et des supporteurs. »

« Dans des rassemblements de cette ampleur, où l’on attend des personnes des quatre coins de la planète, les maladies infectieuses et contagieuses trouvent un terreau idéal pour se propager de diverses manières. Nous devons donc avoir une bonne idée de l’état de santé général de toutes les personnes attendues avant, pendant et après l’événement et surveiller de près la situation. »

« Avec la surveillance renforcée, nous disposons d’un tableau de bord qui nous montre les événements en cours et, plus important encore, nous permet d’agir rapidement et efficacement en cas d’épidémie », précise M. Toleafoa Leausa Dr Take Naseri.

Pour que ce dispositif renforcé de veille sanitaire puisse voir le jour à temps, le Samoa a dû lancer les préparatifs l’année dernière, au lendemain de la troisième Conférence internationale sur les petits États insulaires en développement (PEID), qui s’est tenue à Apia.

La dengue, le chikungunya, le Zika, la rougeole, la grippe, la leptospirose et les maladies diarrhéiques figurent sur la liste des maladies prioritaires placées sous surveillance.

Tout événement de santé inhabituel sera également signalé via le système et une investigation sera rapidement déclenchée.

« Le dispositif que notre équipe a mis au point à la CPS a été spécialement conçu pour permettre la détection rapide de toute épidémie ou autre risque pour la santé publique, et l’organisation tout aussi rapide de la réponse requise », a déclaré le Directeur de la Division santé publique de la CPS, M. Paula Vivili.

« Le dispositif s’appuie sur des outils en ligne afin d’accélérer la saisie des données, les analyses et les comptes rendus, ainsi que sur la surveillance des événements pour permettre la détection de tout événement de santé inhabituel. »

Dix syndromes (signes et symptômes des maladies visées) seront activement recherchés par les professionnels de santé qui consultent dans neuf établissements de soins au Samoa.

Quatre des neuf centres de santé participants se trouvent au cœur des principaux complexes sportifs accueillant les Jeux (Faleata Sporting Complex et Apia Park) et dans deux écoles secondaires où logent les athlètes à Apia.

Ce dispositif de surveillance renforcée est en place depuis le 31 août et sera appliqué jusqu’au 18 septembre 2015.
 
Depuis 2012, la CPS et ses partenaires régionaux appuient les dispositifs de surveillance renforcée mis en place lors de grands rassemblements de population en Océanie, comme lors du 11e Festival des arts du Pacifique (Îles Salomon, 2012), des 9e Mini-Jeux du Pacifique (Wallis et Futuna, 2013), des 8e Jeux de Micronésie (Pohnpei, États fédérés de Micronésie, 2014) et de la troisième Conférence internationale sur les PEID (Apia, Samoa, 2014).


Contact médias

Christelle Lepers, Chargée de l’information et de la communication (surveillance de la santé publique) à la CPS, Cet e-mail est protégé contre les robots collecteurs de mails, votre navigateur doit accepter le Javascript pour le voir , +687 26 01 81 ou +687 84 28 37

Lien vers les rapports quotidiens de surveillance générés avec le soutien de la CPS lors de précédentes manifestations de grande ampleur tenues dans le Pacifique :
http://www.pphsn.net/Surveillance/Mass_gathering.htm

 

 

Dernière mise à jour : ( 02-09-2015 )