Projects

Search

Login Form






Perdu votre mot de passe ?
Nauru est maintenant mieux équipé pour lutter contre les maladies infectieuses émergentes
Ecrit par Christelle Lepers   
23-09-2008

ImageGrâce à de nouveaux stocks d’équipements de protection individuelle pour ses professionnels de santé humaine et de santé animale, la République de Nauru est maintenant mieux équipée pour lutter contre les maladies infectieuses émergentes, notamment la grippe aviaire ou une pandémie de grippe.

Selon le docteur Si Thu Win Tin, Directeur de la santé publique au Ministère de la santé de Nauru : « Le monde entier fait aujourd’hui face à la menace grandissante de maladies infectieuses émergentes, menace qui continue de peser sur la santé publique des pays de la région Asie-Pacifique. Nauru appuie la recommandation selon laquelle les États et Territoires de la région doivent être mieux préparés pour lutter contre ces défis afin d’en limiter les incidences sur la santé publique et le développement économique, et de prévenir la propagation de ces maladies ».

« Nous sommes très heureux de l’assistance technique et des équipements que nous fournit régulièrement le Secrétariat général de la Communauté du Pacifique (CPS), comme ces équipements de protection individuelle que nous pouvons utiliser dans la lutte contre ces maladies ».
 
« La République de Nauru est le premier pays à recevoir ces stocks d’équipements de protection individuelle » a déclaré Mme Elizabeth Wrench, Chargée des achats et de la logistique à la CPS. « Au total, plus de cent stocks d’équipements de protection individuelle sont en cours de livraison aux États et Territoires insulaires du Pacifique visés par le Projet régional océanien de préparation à une pandémie de grippe »

Grâce à ces stocks d’équipements tels que masques, tuniques, gants, lunettes de protection et produits désinfectants, les agents de santé en première ligne pourront se protéger des virus qui se propagent dans l’air et par contact avec des matières ou des surfaces infectées. L’un des kits conçu pour les agents vétérinaires, contient des bâches et des rubans en plastique servant à interdire l’accès à une exploitation agricole ou à un local infecté.

Image« Quelle qu’en soit la quantité disponible, les masques et les gants ne peuvent se substituer à de bonnes mesures de lutte contre l’infection, mais ce sont néanmoins des outils précieux dans notre arsenal de lutte contre la menace des maladies infectieuses émergentes, notamment la grippe aviaire ou une pandémie de grippe » ajoute Mme Wrench.

Depuis 2006, la CPS aide les pays de la région à se préparer à répondre à la menace de grippe aviaire ou de pandémie de grippe, dans le cadre du Projet régional océanien de préparation à une pandémie de grippe. Les États et Territoires visés par le projet ont également reçu des petits stocks de médicaments antiviraux (Tamiflu) qui sont conservés sur place. Financé par l’AusAID et la NZAID, ce projet emploie quinze experts en santé humaine et en santé animale qui apportent leur concours aux vingt-deux États et Territoires insulaires océaniens membres de la CPS, dont Nauru.

« Nauru doit faire face à de nombreux défis, tant dans le domaine de la santé qu’au plan socioéconomique, mais prend actuellement des mesures pour prévenir ces maladies émergentes et se préparer à lutter contre elles. Un plan de préparation à la grippe aviaire ou une pandémie de grippe a été élaboré avec la participation des professionnels de santé, d’intervenants de secteurs non sanitaires et des autorités locales. Des systèmes de surveillance et de riposte de base ont également été mis en place. Un atelier sur la lutte contre l’infection, ainsi que des stages de formation à l’utilisation des équipements de protection individuelle ont aussi été organisés avec le concours de la CPS » a précisé le Docteur Si Thu Win Tin.

Pour toute information complémentaire, veuillez vous mettre en rapport avec Jennie Fischer, Coordonnatrice du Projet régional océanien de préparation à une pandémie de grippe (courriel : Cet e-mail est protégé contre les robots collecteurs de mails, votre navigateur doit accepter le Javascript pour le voir ), Christelle Lepers, Chargée de l'information (surveillance de la santé publique) à la CPS (courriel : Cet e-mail est protégé contre les robots collecteurs de mails, votre navigateur doit accepter le Javascript pour le voir ), N° de téléphone : (687) 26 01 81, ou le Docteur Si Thu Win Tin, Directeur de la santé publique au ministère de la santé de Nauru , courriel : Cet e-mail est protégé contre les robots collecteurs de mails, votre navigateur doit accepter le Javascript pour le voir , N° de téléphone : (674) 444 3881.

 

Dernière mise à jour : ( 23-09-2008 )