Projects

Search

Login Form






Perdu votre mot de passe ?
Une solution à long terme aux problèmes de santé publique

Vendredi 9 mai 2014, Secrétariat général de la Communauté du Pacifique (CPS), Nouméa, Nouvelle-Calédonie –

pirogue.jpg

 

 

 

 

 

 

La semaine dernière, les directeurs océaniens de la santé ont manifesté leur soutien à un vaste projet de formation dont l’ambition est d’enrichir les compétences essentielles présentes aux niveaux national et régional en matière de surveillance et de riposte, face aux épidémies et autres urgences de santé publique d’aujourd’hui et de demain.

L’initiative en question comprend notamment la mise en place d’un nouveau programme de formation intitulé « Renforcement des interventions de santé publique » (« SHIP » en anglais) qui s’inspire du principe fondateur de deux formations existantes, le cours axé sur les données facilitant la prise de décision et celui sur la recherche opérationnelle, dont il élargit nettement la portée et les ambitions.

Selon Yvan Souarès, Directeur par intérim de la Division santé publique du Secrétariat général de la Communauté du Pacifique : « Le programme SHIP est une déclinaison océanienne inédite des modèles de programme de formation à l'épidémiologie de terrain existants dans cinquante pays et régions à travers le monde.

Cette formation obéit au principe de "l’acquisition de l’expérience et de l’apprentissage sur le lieu de formation, pour une action plus efficace" et a pour but de répondre aux difficultés et aux besoins rencontrés par les États et Territoires insulaires océaniens, à la fois à court et long terme.

Les personnes formées pourront par exemple être mobilisées sans délais lors d’opérations d’investigation et d’intervention de terrain en cas de flambée épidémique, ou encore être sollicitées pour formuler des recommandations et des conseils en matière de politiques publiques afin de réduire le tabagisme chez les populations océaniennes. »

Le programme SHIP a été conçu en réponse à l’appel lancé en 2011 par les ministres de la Santé océaniens en faveur d’une meilleure connaissance et exploitation des données. Il leur sera soumis pour approbation en juillet prochain, lors de la prochaine réunion des ministres de la Santé.


Pour tout complément d’information, veuillez vous adresser à Christelle Lepers, Chargée de l’information et de la communication (surveillance de la santé publique), Division santé publique de la CPS (courriel : Cet e-mail est protégé contre les robots collecteurs de mails, votre navigateur doit accepter le Javascript pour le voir ; tél. : 687 26 01 81).

 

Dernière mise à jour : ( 10-05-2014 )